Métis
Retour

1er juillet 2019 Les Jardins de Métis inaugurent aujourd’hui une exposition virtuelle sur les 90 ans du tour de la Gaspésie. Cette exposition est le fruit du travail de collectionnement d’Alexander Reford, directeur des Jardins de Métis et historien. Le tour de la Gaspésie – l’histoire épique d’un voyage sur la route présente des photographies, des outils de promotion, des articles de journaux et des récits illustrant l’histoire de cette célèbre destination touristique et de ses artisans, sur la plateforme du Musée virtuel du Canada.

Pour voir l’exposition, cliquez ici :
http://www.museevirtuel.ca/virtual-exhibits/exhibit/le-tour-de-la-gaspesie-lhistoire-epique-dun-voyage-sur-la-route/

La Gaspésie a été l’une des premières régions du Québec à se doter d’un réseau routier moderne et à profiter de la popularité grandissante des escapades routières (road trip). De plus en plus de vacanciers, au volant de leur rutilante automobile neuve, ont entrepris de sillonner les routes de l’Amérique du Nord. Celle de la péninsule gaspésienne deviendra, peu après son inauguration en 1929, la destination touristique québécoise numéro un grâce à cette première génération de conducteurs hardis et enthousiastes. Il ne s’agissait pas simplement d’une route de vacances, la Gaspésie offrait beaucoup plus : une route longeant la côte et formant une boucle de 550 milles, bordée de paysages parmi les plus spectaculaires, au plus grand ravissement des conducteurs et de leurs passagers. « Away to the Gaspé » et « Allons faire le tour de la Gaspésie » sont alors devenus un appel populaire pour des générations de vacanciers.

Après avoir achevé la route ceinturant la péninsule, il fallait en faire la promotion. Diverses instances se sont regroupées : agents gouvernementaux, concepteurs publicitaires et photographes dégourdis. Les intervenants ont travaillé avec les hôteliers et les restaurateurs, les premiers cherchant à louer leurs chambres, les seconds souhaitant remplir leurs tables. L’image utilisée pour « vendre » la Gaspésie était celle des villages de pêcheurs et des vues grandioses à laquelle s’ajoutait la fibre nostalgique du temps passé. Ces clichés visuels contrastaient avec la modernité des chaussées ornées de leurs lignes blanches, rambardes de sécurité bien alignées et panneaux de signalisation.

Marjelaine Sylvestre, archiviste des collections des Jardins de Métis a travaillé conjointement avec l’équipe du Musée virtuel du Canada pour présenter une exposition dynamique, riche en images et en histoires. La traduction a été réalisée par Jessie Morin, Sylvain Legris et Hélène Jasmin.

Réalisée dans le cadre du programme Histoires de chez nous, Le tour de la Gaspésie – l’histoire épique d’un voyage sur la route est la troisième exposition virtuelle proposée par l’équipe des Jardins de Métis, après Histoires de pêche en 2015 et Les Jardins de Métis – 50 ans de partage de beauté en 2012, en lien avec le 50e anniversaire de l’ouverture des Jardins de Métis au public.

Le Musée virtuel du Canada, administré par le Musée canadien de l’histoire avec le soutien financier du gouvernement du Canada, est la plus importante source numérique d’histoires et d’expériences présentées par des musées et organismes patrimoniaux canadiens.

Le programme d’investissement Histoires de chez nous aide les musées et les organismes patrimoniaux canadiens de plus petite taille à réaliser, en collaboration avec les collectivités locales, des expositions virtuelles qui suscitent l’intérêt des publics en ligne envers les histoires, passées ou actuelles, des collectivités du Canada.

À propos des Jardins de Métis
Lieu historique national du Canada et site patrimonial du Québec, les Jardins de Métis sont un arrêt incontournable pour tous ceux qui visitent la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent. Espace culturel et destination touristique depuis 1962, les Jardins de Métis demeurent l’un des lieux les plus achalandés de la région est du Québec et offrent aux visiteurs des expériences diversifiées qui sollicitent tous les sens. Situés au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Mitis, ils ont été conçus par Elsie Reford de 1926 à 1958 et figurent au palmarès des jardins nord-américains les plus réputés. Hydro‐Québec est le commanditaire principal des Jardins de Métis depuis 1999.

Les Jardins de Métis et le Festival international de jardins seront ouverts tous les jours jusqu’au au dimanche 6 octobre 2019. En tout temps, l’admission est gratuite pour les enfants de 13 ans et moins. Visitez le www.jardinsdemetis.com pour en connaître davantage.

 

Source :
Amélie Desrochers
amelie.desrochers@jardinsdemetis.com
Téléphone : 438 354-1818

Alexander Reford, directeur
Jardins de Métis / Festival international de jardins